La croisière s'amuse

Publié le par Léonard Jaillet

Vroum-vroum, me voici rose zing. Nous sommes dans le mini-bus qui nous emmène en quelques heures d'Hanoi à la baie d'Halong, afin de prendre le bateau et naviguer gaiement. Pendant le trajet, un guide est là pour nous expliquer comment les choses vont se passer et en moins de deux, nous voici plongés dans l'ambiance Club Med : il présente les personnes une par une et demande à ce qu'on les applaudisse pour leur souhaiter la bien venue. "And now,... lady and gentlemen.... Léo from France!!! ...Clap clap clap..." C'est franchement couillon, mais comme  ça fait rire, on papote plus facilement ce qui est l'objectif. Bien sur, pas un vietnamien dans le bus : des américains, des israéliens, des hollandais des allemands, deux malaysiens. Ca sent Nice, le bord de mer et les vacances du mois d'Août.

Arrivé au port, on nous montre notre bateau. Et bien ça en jette ! Les navires que l'on peut voir autour de la baie d'Halong sont pour la plupart en fait des répliques des "fameuses" jonques vietnamiennes sillonnant la baie dès le 14ème siècle. Bateau en bois, belle voile orangée (uniquement pour la déco) . Ouais, ça a sacrement du charme et quand on sait que l'on va passer la nuit dessus... la classe...

Nous voilà partis donc sur notre vieux rafiot. Bain de soleil étalés sur les transats en terrasse, contemplation du superbe paysage qui défile devant nos yeux : ces fameux pains de sucres ou "karsks", un peu dans le style de ceux que j'avais vu à Yamshuo ou à Tam Coc, mais cette fois-ci, attention rien à voir, ça se passe dans la mer ! Petite escale pour visiter une immense grotte creusée à l'intérieur de l'un de ces karsks, où manque un peu les lumières kitsch à la chinoise. Et surtout important, toutes les heures ne pas oublier de remettre de la couche de crème solaire parce qu'ici ça tape. Dure journée...

En soirée, on s'arrête dans une petite crique où l'on va pouvoir se baigner et même pour les plus motivés (aujourd'hui sans moi) faire du kayak. Voilà, la nuit tombe doucement et les premières étoiles apparaissent alors que l'on barbotte tranquillement dans cette eau à température idéale au milieu d'un paysage magnifique... On a tous l'impression de flotter particulièrement facilement  ici. La mer est elle plus salée où est-ce le cadre qui nous donne des ailes ? Le soir, jeux de cartes et discussions en terrasse puis bon, il est temps d'aller dormir parce que demain, levé 6 heures. Et oui, Club Med mais façon Vietnam...

Au matin, vue sur des espèces de mini villages sur l'eau tout jolis, où si je comprends bien, on fait de la pisciculture. On imagine tout une vie bien loin de notre quotidien chez ces "marins-pêcheurs"... Puis très vite, arrivée à Cat Ba, l'île principale, où l'on rejoint l'hôtel où l'on dormira le soir. Après s'être débarassé de nos gros sacs, on nous emmène faire une rando de quelques heures au mileu de la jungle (avec la plus gosse araignée que j'ai jamais vue), pour arriver au sommet de l'île et admirer le point de vue : D'un coté la jungle super dense et de l'autre la plage de sable fin et la mer... L'après-midi, on décide avec Paul et Ayaka, une japonnaise vraiment  sympa que l'on avait rencontre à Tam-Coc, d'aller voir une petite île au doux nom de "monkey island". Ce cher Lonely vend la chose comme une île moitié sauvage où l'on se retrouve, zoologues en herbe, au milieu de la nature, plongés dans le quotidien de jolis petits singes...

Tu parles ! D'abord, le bateau qui nous emmène nous inclue dans un tour sur le thème "après-midi kayak, avec au couché de soleil, l'île aux singes". On se retrouve donc embarqués avec des gens qui sont là avant tout pour kayaker. Et comme on est pas prévus, il est question de payer super cher la location des kayaks...  Bon ça ne fait rien, on décide de tuer le temps en nageant. Après quelques brasses, on se rend compte que l'on est bien loin de l'eau pur du Baikal : Le but du jeu est d'éviter les sacs plastiques et autres ordures qui flottent un peu de partout. Et puis tous ces petits grains noirs.... Quand on sort de l'eau , on se retrouve avec une espèce de pellicule marron sur le corps. On préfère même ne pas savoir ce que c'est... Bon il est grand temps de passer au but premier de "cette balade" : direction Monkey island !

Effectivement on voit des singes... 3 qui se courent après ... pendant 5 minutes à tout casser. Et le tout sous le panneau "attention ne pas s'approcher", bien loin du milieu naturel attendu... Bon heureusement le coucher de soleil est un régal et avec Paul et Ayaka, malgré cette journée un peu loose on passe vraiment de super moments !

Et voilà, le lendemain c'est déjà le retour en bateau avec idem, la sieste en transat, puis le bus pour Hanoi. Le soir on mange avec Galia, Paul, Ayaka et moi au resto, et on erre dans des marchés de nuit, à goûter les bonbons chamallow et autres jus de bambou. L'ambiance est bien sympa mais on est tous tristes parce qu'Ayaka que l'on vient de rencontrer repart déjà le lendemain pour Tokyo. Encore des au revoirs... Nous 3, on file également le soir même pour une nouvelle destination un peu plus au Sud: Hué !!

Au cours de ces jours, c'est aussi ma relation avec Galia qui se détériore... Alors qu'à la fin de Sapa, j'en étais aux premiers symptômes du mal, à la fin d'Halong Baie, je me retrouve carrément plonge en pleine guerre froide ! Soyons francs, elle me sort totalement par les yeux. Je la trouve (pour rester soft), capricieuse et ultra rigide et je l'évite autant que je peux.. Je sens aussi que Paul passe aussi pas mal de temps à arrondir les angles avec elle... La nuit dans le train en direction de Hué, j'arrive à la conclusion évidente qu'il faut que l'on face route séparément.  Reste donc à en parler et à savoir ce que veut faire Paul dans tout ça. Et oui, pas facile de trouver des bons compagnons de voyage...

Publié dans Good Morning Vietnam

Commenter cet article